Présentation :

Histoire de la mine de charbon de Littry

L’histoire de la mine de Littry débute au XVIIIe siècle, après la découverte en 1741 d’un affleurement de charbon à l’emplacement du bourg de la Mine. En 1747, naquit la Compagnie des Mines de Littry. A son apogée vers 1840, la mine comptait près de 950 ouvriers.

Mais, la mauvaise gestion de l’entreprise et la concurrence sévère de l’Angleterre et du Nord de la France, associées à des conditions géologiques peu favorables, provoquèrent son déclin à partir des années 1860. La Compagnie des Mines de Littry fut dissoute en 1879 et en 1880, les puits furent fermés et noyés.

Près de Bernesq, deux puits de mine ont été toutefois rouverts sur une courte période, entre 1941 et 1950.

 

Historique du musée

Le musée de la Mine du Molay-Littry, inauguré en 1907, en même temps que l’école de dentelle, est l’un des plus anciens musées miniers français. Il a vu le jour grâce à la collection d’outils et machine réunis dès la fin du XIXe siècle par Sosthène Lefrançois et grâce aux dons généreux d’Aimé Labbey et de Durand pour son terrain d’assise et son bâtiment principal.

Il occupe l’ancien site minier de la fosse Frandemiche, l’un des puits d’extraction les plus importants des 23 puits d’extraction qui existaient sur l’ancien bassin des mines de Littry. Le musée eut une histoire chaotique jusqu’en 1950.

L’école de dentellières.
Carte postale ancienne. Coll. Mombrun

A partir de 1955, de nombreux travaux d’agrandissement et d’amélioration du musée de la mine sont entrepris et donnent notamment lieu à l’ouverture d’une galerie de mine reconstituée en 1971. Les collections sont dans le même temps enrichies d’objets provenant des mines de charbon du Nord de la France et de certaines mines de fer de Normandie.

Après un important chantier de rénovation mené avec l’aide financière et l’assistance scientifique du Conseil Général du Calvados, le musée présente une nouvelle scénographie depuis 1997.

Travaux de la galerie vers 1969-1970

Visite du musée :

Lors de la visite du musée de la mine, après la projection d’un documentaire vidéo sur l’histoire de la mine de Littry (10 mn), le parcours d’interprétation des fouilles constitue une initie le public aux installations de surface d’une mine (voir vestiges de la fosse Frandemiche).

Deux grands thèmes sont principalement abordés : l’histoire de l’exploitation minière à Littry aux XVIIIe-XIXe siècles et l’évolution des techniques minières jusque vers 1960.

Le bâtiment principal du musée constitue l’écrin de la fameuse machine à vapeur des frères Périer qui était destinée à remonter le charbon du fond d’un puits d’extraction. Une machine de ce type fut d’ailleurs mise en place en 1802 sur la fosse Frandemiche, là où se situe le musée. Dans les différentes salles de ce bâtiment sont exposée de nombreux outils, des molettes en bois initialement situées à l’aplomb des puits, des berlines en bois,…autant d’objets originaux qui témoignent de l’activité de cette exploitation unique en Normandie.

Machine à vapeur

Une galerie de mine reconstituée permet, sur long de 70 mètres, de présenter l’évolution de l’extraction à la mine de Littry aux XVIIIe et XIXe siècles et les travaux du fond dans les mines du Nord de la France vers 1950-1960.

Galerie reconstituée de mine

A la sortie de la galerie de mine, dans une petite salle consacrée à sainte Barbe, est exposé, un tableau d’autel figurant la patronne des mineurs Sainte Barbe. Cette toile du tout début du XIXe siècle, qui pourrait être un ex-voto réalisé à la suite d’une catastrophe minière, contient une des rares représentations de bâtiment de mine de cette époque.

Tableau de Sainte Barbe

A la fin du parcours muséographique, le visiteur peut découvrir la superbe maquette à l’échelle 1/10e du siège n° 5 de la mine de charbon de Bruay-en-Artois. Cette maquette animée qui est un dépôt du musée des Arts et Métiers de Paris, est la reproduction fidèle d’un bâtiment d’extraction de la mine de Bruay-en-Artois (aujourd’hui Bruay-Labuissière, Pas-de-Calais) et a été construite pour être présentée au Palais des Mines et de la Métallurgie à l’Exposition Universelle de Paris en 1900.

Maquette de Bruay

Durée moyenne de la visite : environ 1 h 30.

Audioguide

Des audioguides permettent d’offrir une visite commentée complète en français, anglais ou allemand. 31 sujets sont abordés. L’utilisation de l’audioguide est comprise dans le prix d’entrée du musée.

 

Infos pratiques :

Horaires et jours d’ouverture

Du 28 avril au 30 juin : Ouvert du Mercredi au Dimanche de 14h à 18h.

Du 1er Juillet au 31 Août : Ouvert tous les jours de 14h à 18h sauf le Mardi.

Du 1er Septembre au 16 Septembre du Mercredi au Dimanche, de 14h à 18h.

Du 17 Septembre à la mi-décembre :

  • Sur réservation pour les groupes à partir de 15 personnes.

 

Tarifs d’entrée

ADULTES et ENFANTS
Adulte : 5 €
Enfant : 2 €
Adulte jumelé* : 8 €
Enfant jumelé* : 3 €
Enfant de moins de 6 ans gratuit.
* Un billet jumelé donne droit à la visite des deux musées (musée de la mine et musée de Marcy)
GROUPES
Groupe d’adultes 4 €
Groupe d’enfants 2 €
Groupe d’adultes jumelé* 7 €
Groupe d’enfants jumelé* 3 €
Gratuit pour les accompagnateurs.
* Un billet jumelé donne droit à la visite des deux musées (musée de la mine et musée de Marcy)

Contacts :

Renseignements et réservation à l’accueil du musée

Musée de la Mine    Rue de la fosse Frandemiche    14330 Le Molay-Littry

Télephone / Fax : 02 31 22 89 10           Mail : musee.mine@wanadoo.fr

 

Livrets pédagogiques :

Afin de préparer au mieux votre visite, voici les différents livrets pédagogiques que nous proposons aux groupes scolaires. (Vous pouvez les télécharger et les imprimer.)