Monsieur le Maire a tenu à inviter les habitants de la commune pour échanger sur la journée du

vendredi 02 septembre et non pas pour une cellule psychologique comme il le souligne

dès le début de la réunion.

Monsieur le Sous-Préfet et les représentants de la Gendarmerie ont expliqué le déroulement des opérations qui semblait long pour certains mais aussi la présence du GIGN.

Des questions ont été posées et des choses mises au point particulièrement sur les rumeurs.

Il est important maintenant de laisser faire la justice.

Si des personnes sont encore choquées par l’évènement, il faut qu’elles consultent leur médecin pour être orientées vers un spécialiste.

Nous pensons particulièrement aux familles touchées.