Sapeurs-Pompiers Volontaires (SPV) : un engagement citoyen, librement pris et ouvert à tous pour assurer des missions de service public, aux côtés des Sapeurs-Pompiers professionnels = des gens ordinaires qui réalisent des choses extraordinaires.

Leur mission : prévenir, secourir et protéger.

Au centre de secours du Molay-Littry, 100 % des sapeurs-pompiers sont des volontaires. Pour répondre à toutes les sollicitations des citoyens (plus de 400 interventions par an) et assurer efficacement les secours sur la ou les communes alentours, il manque encore des sapeurs-pompiers.

***

Âgé(e) de 17 à 55 ans, vous remplissez 3 de ces cases ? Devenez SPV !

  • Vous résidez à proximité du centre de secours du Molay-Littry ;
  • Vous travaillez dans la région ou plus ;
  • Vous êtes en bonne forme, sans forcément être un(e) athlète ;
  • Vous voulez vous rendre utile et participer à la vie de votre commune ;
  • Vous avez l’esprit d’équipe ;
  • Vous êtes disponible pour vous former et participer aux permanences opérationnelles.

* Les personnes disponibles en journée sont particulièrement recherchées.

* Un partenariat négocié entre le SDIS et l’employeur peut être envisagé autour de la disponibilité de son employé.

Conditions réglementaires :

  • Avoir entre 17 et 55 ans ;
  • Résider légalement en France ;
  • Être en situation régulière au regard des obligations du service national ;
  • Jouir de ses droits civiques ;
  • Absence de condamnation incompatible avec l’exercice des fonctions ;
  • Remplir les conditions d’aptitude médical et physique adaptées et correspondantes aux missions effectivement confiées.

***

Candidature : Pour avoir des informations sur l’engagement de sapeurs-pompier volontaire au centre d’incendie et de secours du Molay-Littry, prendre contact avec le Lieutenant Hervé ANNE au 06.18.22.78.78 ou par mail : hranne@sdis14.fr.

***

Formation : Le sapeur-pompier volontaire bénéficie d’une formation initiale ainsi que d’une formation continue et de perfectionnement.

La formation initiale : elle comprend une période probatoire et est dispensée sur une trentaine de jours répartis sur 1 à 3 ans. Elle est adaptée aux missions confiées et nécessaires à leur accomplissement. En attendant son acquisition, le sapeur-pompier volontaire peut intervenir sur des opérations au fur et à mesure de l’assimilation des unités de valeur.

Il peut être engagé en tant que « S-P APPRENANT » dès son recrutement, à partir du moment où il a reçu une formation aux règles de sécurité individuelles et collectives sur intervention.

La période probatoire prend fin dès l’acquisition de la formation initiale. Elle est prise en compte dans la détermination de l’ancienneté du sapeur-pompier, en particulier pour ses droits à l’avancement.

***

C’est quoi un SPV Les Sapeurs-pompiers volontaires sont des hommes et des femmes qui ont choisi librement de consacrer une partie de leur temps aux missions dévolues aux sapeurs-pompiers.

 

Les missions du SDIS :

Pour maintenir un service public de qualité et assurer efficacement les secours, notamment dans les zones rurales où la présence de sapeurs-pompiers professionnels est inconcevable, les SPV doivent se former et se rendre disponibles.

Pour disposer d’un vivier de volontaires suffisant, surtout en journée, les sapeurs-pompiers doivent recruter des personnes fortement motivées, disposant si possible de temps libre (travail en 3×8, en horaires décalées, en home office…). Un partenariat négocié entre l’employeur et le SDIS peut être envisagé autour de la disponibilité de son employé pendant son temps de travail, dans le cadre de la loi du 3 mai 1996, relative au développement du volontariat dans les corps de sapeurs-pompiers.

Dès 16 ans, le SPV est amené à participer à la vie de la caserne et peut partir en intervention avec une équipe. Côté emploi du temps, disponibilité et flexibilité sont les premières qualités. Pendant son astreinte (l’équivalent d’une semaine par mois environ), le volontaire doit pouvoir rejoindre au plus vite son centre de secours quand sonne son bipeur, de jour comme de nuit, week-end inclus. Par conséquent, « il faut que la famille soit partie prenante ». L’entourage de tous sapeurs-pompiers volontaires doit être partenaire de son engagement, qu’il s’agisse de la famille ou de l’employeur. Pour faciliter les choses, le SDIS du Calvados passe des accords de types conventions avec les entreprises du secteur public ou privé.

***

Volontaire… mais pas bénévole : Une indemnisation de 8 € par heure pendant les interventions est prévue mais elle constitue plus un pécule qu’un vrai salaire. Il ne faut donc pas considérer son engagement en tant que sapeur-pompier volontaire comme une activité à part entière. Du reste, cette somme peut aussi être reversée directement à l’employeur conciliant dans le cadre d’accords prévus à cet effet, le salarié peut alors continuer à être payé lorsqu’il part en intervention.

***

Éléments : En France, 80 % des sapeurs-pompiers sont des volontaires : citoyens engagés qui remplissent une mission d’intérêt général dans le cadre du service public. Ils ont choisi librement de consacrer une partie de leur temps aux missions SP : prévenir, protéger, secourir. C’est sur eux que repose le modèle des secours, plus particulièrement dans les territoires ruraux ou souvent 100 % des sapeurs-pompiers sont des volontaires.

***

Salariés, fonctionnaires, sportifs, étudiants, femmes au foyer ou chefs d’entreprise,    votre profil nous intéresse !!!